Mots-clefs

,

Si je vous posais cette question, ou celle de savoir combien vous avez d’amis, de proches, sauriez-vous me répondre ?

Une théorie datant de 1993 a établi que le nombre de relations humains stables que chacun de nous peut avoir est de l’ordre de 150. Le nombre est appelé nombre de Dunbar, du nom de l’anthropologiste qui a développé la théorie. Cela se base sur la taille de notre cerveau et sur nos capacités à parler à plusieurs personnes simultanément tout en liant des relations spécifiques avec les gens, en retenant des informations sur eux.

Au-delà de 150, les gens font partie d’une foule, des autres dont les vies ne nous touchent pas autant.

wp-1466354986651.jpeg

Évidemment avec les nouveaux médias, nous ne sommes plus limités à notre famille, nos amis, nos collègues, mais nous pouvons aussi garder contact avec une personne croisée il y a vingt ans en vacances.

Mais ces relations-là sont-elles toutes les mêmes ? Après tout, famille, amis, connaissances, collègues sont déjà des sous-catégories, avec des liens plus ou moins forts et peut-être une limite particulière à chaque groupe, il est probable que vous n’interagissiez pas de la même manière avec un collègue rencontré pendant trois jours seulement qu’avec celui qui a été dans votre bureau pendant cinq ans. C’est aussi l’idée derrière le fameux réseau professionnel, celui qui pourrait vous aider à trouver un nouveau travail : trouver qui dans vos 150 a quelqu’un dans ses 150 qui pourrait avoir besoin de vous.

D’autres études de Dunbar ont estimé la taille des différents groupes de personnes autour de nous :

  • connaissances : 500,
  • relations : 150,
  • amis : 50,
  • proches : 15,
  • intimes : 5.

La composition peut varier même d’une semaine sur l’autre, mais la taille des groupes parait rester fixée.

Et vous, combien d’amis avez-vous sur Facebook ? quelle distinction faites-vous entre les différentes catégories ?

Publicités