sport

Aller voir les poissons, ça vous tente ?

Si vous avez lu régulièrement mes petits bonheurs, vous savez que la plongée sous-marine est une de mes passions.

plongée
photo prise par Vincent Tuloup, dans la fosse de Go&Sea

En cette période estivale et chaude, peut-être auriez-vous envie d’essayer ?

Le plus simple pour débuter est de faire un baptême de plongée. Les clubs, les magasins de plongée voire certains villages de vacances en proposent.
Le baptême vous familiarisera avec la respiration sous l’eau (le premier réflexe étant de retenir sa respiration, il faut s’habituer au détendeur), vous ne descendrez pas très profond (5 à 10m max),le moniteur qui vous accompagne gérera le matériel pour vous et ne devrait pas vous quitter. Le but est que vous appréciez ce qui se passe autour, pour avoir envie d’y revenir 😉

Si le baptême vous a plu, vous pouvez vous lancer dans une formation pour devenir plongeur de loisir (sous condition d’avoir un certificat médical spécifique délivré par votre médecin généraliste pour les premiers niveaux ou un médecin du sport).
Plusieurs cursus s’offrent à vous. Les clubs et magasins en France proposent souvent en parallèle des formations FFESSM (fédération française d’études et de sports sous-marins) et PADI. D’autres organismes permettent aussi de se former et proposent des cursus équivalents.

Pour les adultes les niveaux de formation sont les suivants :

FFESSM :
Niveau 1 : plongée encadrée jusqu’à 20m
Niveau 2 : plongée autonome jusqu’à 20m, encadrée jusqu’à 40m
Niveau 3 : plongée autonome jusqu’à 60m
Niveau 4 : guide de palanquée (peut guider des plongeurs autonomes)
Niveau 5 : directeur de plongée
Formation très bien reconnue en France, un peu moins à l’étranger.

PADI
Open Water : plongée autonome jusqu’à 18m
Advanced Open Water : plongée autonome jusqu’à 30m (avec choix de spécialités)
Rescue Diver : secours en plongée
Dive Master : guide de palanquée
Instructor : instructeur
Formation d’orgine américaine, très bien implantée internationalement, tous les manuels sont très bien traduits en francais.

Les enfants peuvent commencer la plongée à partir de 8 ans, encadrés et passer leurs niveaux à partir de 10 ans selon les cursus.

La première formation peut être faite en une semaine (à l’UCPA de Niolon ou au Club Med par exemple) ou peut être faite sur un an, souvent le cas dans les clubs qui préparent le niveau en piscine toute une année et font un voyage pour la validation en milieu extérieur en fin d’année.

Les niveaux 1 et Open Water permettent déjà de voir beaucoup de choses puisque la plupart des poissons de récif se situent dans ces profondeurs-là le long des côtes. Si on veut voir des épaves, descendre à 30 ou 40m devient nécessaire, mais physiologiquement et physiquement, les plongées en dessous de 20m sont plus difficiles et demandent plus de prudence. Les plongées jusqu’à 60m voire plus sont vraiment techniques et souvent sont faites avec un matériel différent.
Pour ma part, j’ai attendu d’avoir fait une quarantaine de plongées à 20m avant de passer mon niveau 2, cela m’a permis de gérer correctement les techniques de base avant de passer à plus compliqué.
Mais le cursus PADI est souvent suivi d’une traite Open Water puis Advanced Open Water sans beaucoup d’expérience.

Quand vous choisissez une structure avec laquelle plonger, soyez prudent et fiez-vous à votre instinct, les moniteurs doivent être attentifs, professionnels, le matériel récent et bien entretenu et les groupes de plongée avec qui vous partirez pas surchargés.

Si vous vous laissez tenter n’oubliez pas de vous amuser et d’observer l’aquarium qui se dévoile sous vos yeux.
aquarium

Et il n’y a pas de limite d’âge pour commencer, mon père vient de passer son Open Water à 65 ans 🙂

Si vous avez des questions supplémentaires, je serai ravie d’en discuter.

 

Publicités
petits bonheurs

Petits Bonheurs du 22 novembre, édition spéciale Bahamas

  • Monsieur qui m’accompagne à la navette même s’il ne part pas avec moi,
  • l’aéroport de San Salvador, le plus petit que je n’ai jamais vu,
  • premier visa sur mon nouveau passeport : les Bahamas,
  • le bruit des vagues et le vent dans les cheveux,
  • le premier bain de mer,
  • regarder les étoiles,
  • plonger 🙂
  • voir des requins récif,
  • voir des tortues et nager à coté d’elles,
  • yoga sur un ponton,
  • discuter avec plein de gens différents vu que j’étais seule et que je m’installais au hasard pour manger,
  • des compliments sur mon anglais,
  • danser dans le sable,
  • une plongée ‘tapis roulant’ où il ne faut rien faire 😉 ,
  • une balade spéciale photos,
  • voir une libellule ,
  • l’omelette épinards fromage au petit déj,
  • une mention du Petit Prince de St Ex dans le livre que je lis (les chroniques du pays des mères ),
  • voir un requin marteau,
  • chanter et danser sur careless whispers à la fin du cours de stretching,
  • l’apéro post plongée,
  • parler trois mots de créole avec le capitaine du bateau,
  • gouter le seabreeze
  • profiter de la dernière soirée pour danser parce que je n’ai pas a me lever tôt pour la plongée,
  • petit déjeuner face à la mer,
  • du champagne dans l’avion,
  • tous les gens rencontrés sur place.

Bon, c’est beaucoup plus que d’habitude, mais les vacances c’est juste une collection de bonheurs, petits et grands.