lecture, pratique

Liseuses pour débutants -Généralités, mise à jour

Suite à une question pré-Noël d’un ami, je me suis rendu compte que mon article sur les liseuses datait de 2015… voici une mise à jour.

Formats des fichiers

Le format le plus répandu pour les livres électroniques est l’epub. Il est basé sur du html, permet la mise en forme et surtout la repagination : si on change la taille des caractères sur la liseuse, les pages sont recalculées contrairement au pdf où la page est figée à la création.

Amazon n’accepte sur ses liseuses qu’un format propriétaire, azw, il existe des outils de conversion mais si toute la bibliothèque est au format azw il est compliqué de garder ses livres si on ne rachète pas une kindle.

Les comics et manga ont un format spécifique, cbr ou cbz qui rend leur lecture plus agréable sur liseuse. Toutes les liseuses ne prennent pas ce format en charge.

Certaines liseuses acceptent aussi directement des fichiers txt out doc, à voir selon le besoin.

L’achat de livres peut se faire en direct sur les liseuses qui sont liées à un magasin (via WIFI attention à la batterie…) ou on peut charger les livres depuis un ordinateur comme sur une clé USB.

Attention, la plupart des boutiques mettent des DRMs sur les fichiers ce qui empêchent de les copier ou donner à quelqu’un d’autre.

Les grands acteurs

Les deux vendeurs les plus connus en France sont Amazon (Kindle) et Fnac (Kobo).

Amazon a la puissance d’une librairie énorme avec les achats en one-click et un choix de version. Mais… c’est Amazon et le format est propriétaire. Aussi, les Kindle sont moins chères si on prends l’option avec publicité…

La Fnac a développé le Kobo, mais n’en est plus que le distributeur actuellement. Un bon choix d’auteurs français, des prix à peu près équivalents à ceux d’Amazon. Leurs liseuses lisent des epubs sans besoin de conversion. Et s’il y a besoin de service après vente, il y a des Fnacs un peu partout.

Les moins connus

Anciennement distribuée par les Relay, la marque Bookeen a tout une gamme de liseuses et une librairie dédiée. Je n’ai pas utilisé leurs produits mais j’ai des amies qui en étaient contentes.

Vivlio distribue les liseuses PocketBook que l’on trouve chez Cultura, pas de vendeurs de livres aussi fortement attaché à la marque que pour Kindle et Kobo, on peut donc choisir où acheter ses livres. J’en suis à ma deuxième liseuse de cette marque pour le côté ouvert de la librairie et l’ergonomie qui me plait.

Les liseuses du moment

Les liseuses récentes ont quasiment toutes le rétro-éclairage.

De même elles ont toutes des dictionnaires intégrés qui peuvent être enrichis avec d’autres langues.

Le choix doit se faire plus en fonction de la taille et des fonctions annexes.

La plupart se connecte par Wifi (diminue l’autonomie) et par USB.

Le côté étanche peut paraître gadget mais pour le bain, la piscine ou en attendant le bus ça peut être utile.

Le petit plus c’est de prendre la couverture ‘intelligente’ qui éteint la liseuse lorsque l’on ferme la couverture.

Kindle

  • Formats Kindle Format 8 (AZW3), Kindle (AZW), TXT, PDF, MOBI non protégé, HTML, DOC, DOCX, JPEG, GIF, PNG, BMP converti.

Kindle 80€

  • non résistant à l’eau
  • 160 x 113 x 8,7 mm
  • 174 grammes

Kindle paperwhite 130€

  • étanche (IPX8)
  • Wifi option 4G
  • 167 mm x 116 mm x 8,18 mm
  • 182 grammes

Kindle Oasis 250€

  • étanche (IPX8)
  • Wifi option 4G
  • 159 x 141 x 3,4-8,4 mm.
  • 188 grammes.
  • boutons physiques en plus du touch screen

Kobo

Formats : EPUB, EPUB3, FlePub, PDF, MOBI, JPEG, GIF, PNG, BMP, TIFF, TXT, HTML, RTF, CBZ, CBR

Nia 100€

  • non étanche
  • 112,4 x 159,3 x 9,2 mm
  • 172 g

Clara HD 130€

  • non étanche
  • 159,6 x 110 x 8,35 mm
  • 166 g

Libra 180€

  • étanche (IPX8)
  • 144 x 159 x 5,0 – 7,8mm
  • 192 g
  • avec boutons physiques en plus du touch screen

Forma 280€-330€

  • étanche (IPX8)
  • 160 x 177,7 x 8,5mm
  • 197 g
  • avec boutons physiques en plus du touch screen

Vivlio

Formats EPUB DRM, EPUB, PDF DRM, PDF, FB2, FB2.ZIP, TXT, DJVU, HTM, HTML, DOC, DOCX, RTF, CHM, TCR, PRC (MOBI)

Touch Lux 5 120€

  • non étanche
  • 161,3 × 108 × 8 mm
  • 155 g

Touch HD Plus 150€

  • étanche (IPX7)
  • 161,3 × 108 × 8 mm
  • 155 g
  • avec boutons physiques en plus du touch screen

Inkpad 3 – 200€

  • non étanche
  • 195 x 136,5 x 8 mm
  • 210 g

Booken

Formats : ePub, PDF, HTML, TXT, FB2

Diva 110€

  • 121 x 155 x 11 mm
  • <240g

Diva HD 140€

  • 121 x 155 x 11 mm
  • <240g

Lectures on the go

Kobo et Kindle proposent des apps qui permettent de lire le même livre sur la liseuse et sur une tablet ou sur un ordinateur, une fois que vous accédez à votre librairie en ligne, si la liseuse a été synchronisée… ça peut être sympa lorsqu’on se retrouve à attendre quelque part sans livre !

Trouver les livres et les gérer

Certaines liseuses sont livrées avec une centaine de livres préchargés, ce sont souvent des classiques, qui se trouvent gratuitement sur Internet.

Tous les livres qui sont libres de droits se trouvent sur Projet Gutenberg, en différents formats et en différentes langues.

Amazon propose des offres d’abonnement (Kindle unlimited et Prime reading) mais le catalogue lié à ces offres est limité. Kobo a aussi une telle offre mais non disponible en France.

Et si vous cherchez à ranger vos livres électroniques ou juste à les convertir d’un format vers un autre (s’il n’y a pas de DRM), Calibre est un logiciel libre qui permet de faire tout cela.

lecture, pratique

Listes de lecture

A part si vous venez de découvrir ce blog, vous avez dû comprendre que je lis beaucoup, des livres papier et sur liseuse. Et j’ai besoin de savoir où j’en suis en particulier dans la lecture de séries.

20160925_145820

Avec les moyens modernes, mes listes de lecture sont toutes (enfin presque…) gérées par ordinateur/tablet. Par ordre de sociabilité croissant,

  • une liste des livres que j’ai lus sur la période en dernière page de mon journal,
  • Calibre, un logiciel de gestion d’ebooks, qui me sert à gérer ma bibliothèque de livres électroniques, en particulier grâce à un module qui permet de créer une liste de lecture et un autre qui permet de marquer les livres lus.

calibre

  • Goodreads, social network centré sur les livres où j’indique quand j’ai commencé à lire un livre, quand je le finis et ce que j’en pense (par un système d’étoiles). Pratique aussi pour calculer rapidement combien de livres on a lu dans l’année ou vérifier si j’ai lu toute une série ou s’il m’en manque,

goodreads

  • et le petit dernier, découvert ce week-end, c’est Litsy (disponible sur IOS et Android). Pour le moment je ne sais pas trop comment il va me servir, mais c’est un mélange entre Goodreads et Instagram, on peut indiquer si on a aimé un livre ou pas, partager des citations, suivre des gens, et donc découvrir de nouveaux livres en fonction de ce que l’on aime.

J’avoue que là ca commence à faire beaucoup… et que j’attends de voir comment Litsy va évoluer avant de quitter Goodreads (mais pour le moment j’ai toute ma mémoire dedans !).

Et vous comment faites-vous pour vous souvenir de ce que vous voulez lire, ou de ce que vous avez déjà lu dans une série ?

lecture

Lire sur la lecture

Parce que non seulement je lis mais de temps en temps je lis un livre sur la lecture, ne serait-ce que pour y puiser d’autres idées (comme si ma pile à lire n’était pas assez longue !).

Non seulement ça me rassure de voir que d’autres sont aussi absorbés par la lecture que moi, mais en plus voir ce qu’un auteur lit peut expliquer un peu ce qu’il écrit.

Et vous, avez-vous un livre préféré parlant de livres ?

lecture

Les accords toltèques

Les accords toltèques sont des principes énoncés par Miguel Ruiz, un chaman mexicain à partir de la philosophie toltèque.

Ces accords proposent une ligne de conduite à suivre au quotidien dans sa parole (avec soi-même et les autres) et dans sa vie.

accords toltèques

  • Que votre parole soit impeccable.

    parler avec intégrité, sans médire ni sur les autres ni sur soi. Les mots agissent sur notre version de la réalité, mieux vaut ne pas être négatif.

  • Quoiqu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle.

    les actions et réactions des gens autour de nous ne sont pas dirigées contre nous personnellement, même les attaques, les réactions de colère sont principalement causées par des croyances internes de l’autre. D’ailleurs lorsque l’on est en colère, si on prends un peu de recul, la cause nous apparait souvent comme venant de nous-même. C’est la même chose pour tout le monde.

  • Ne faites pas de suppositions.

    même en connaissant très bien quelqu’un, il est impossible de savoir ce qui se passe dans sa tête. La seule solution si on veut comprendre l’autre, c’est de poser des questions et d’écouter les explications pour clarifier la situation. Ainsi il n’y a plus de doute à avoir, d’images projetées mais une réalité partagée.

  • Faites toujours de votre mieux.

    nos circonstances changent tous les jours, ce qui est possible un jour pour nous ne l’est peut-être plus le lendemain. Faire de son mieux permet de s’adapter aux circonstances, et de prendre en compte que chacun fait ce qu’il peut pour avancer.

Les accords sont développés plus en profondeur dans le livre Les quatre accords toltèques.

Il n’est pas toujours facile de rester impeccable ou de ne pas projeter sur les autres nos inquiétudes, mais relire les accords de temps en temps, me permet de me rappeler que lors de toute interaction ce que je perçois est filtré par mes expériences et mes émotions du moment, beaucoup plus que ce que l’autre personne dit en réalité, il faut un effort d’attention particulier pour revenir à une relation vraie et sans filtre.

Aviez-vous déjà entendu parler des accords toltèques ? Qu’en pensez-vous ?

lecture

Mes livres 5 étoiles

Plutôt que de vous proposer une liste des lectures de l’été, je vous propose de vous partager ma liste des livres 5 étoiles.

J’utilise Goodreads, cela me permet de garder la trace des livres que j’ai lu et aussi de les noter. Je ne remplis pas une critique détaillée à chaque fois, mais le choix entre 0 et 5 étoiles est pratique et rapide.

5 étoiles Goodreads

Voici mes 5 étoiles, en espérant que cela vous donne envie de lire quelque chose.
(la classification est un peu arbitraire comme souvent puisqu’il y a des sagas fantastiques)

Séries :
– Harry Potter, J.K. Rowling, on ne le présente plus
– Angélique, Anne Golon, l’héroïne romantique et actrice de sa propre vie par excellence
– Chroniques de San Francisco, Armistead Maupin, l’histoire d’un groupe d’amis depuis les années 70 à nos jours
– Trilogie Martienne, Kim Stanley Robinson, 100 scientifiques envoyés pour s’installer sur Mars
– Les fourmis & Troisième Humanité, Bernard Werber,
– Le protectorat de l’ombrelle & Le pensionnat de Melle Géraldine, Gail Carriger, steampunk, loups-garous, vampires et thé
– Anne des pignons verts, L.M. Montgomery, une petite orpheline adoptée par un frère et une sœur dans la campagne canadienne
– Le guide du voyageur intergalactique, Douglas Adams, un terrien survit à la destruction de la Terre lorsque son meilleur ami lui fait monter en stop dans un vaisseau spatial
– Stephanie Plum, Janet Evanovich, une chasseuse de primes pas très douée dans le New Jersey
– Les Malaussène, Daniel Pennac, une fratrie, dont le plus âgé gagné sa vie en tant que bouc-émissaire, dans des aventures à Belleville

Nouvelles :
– L’instinct du Troll & tout ce qu’il a écrit, Jean-Claude Dunyach,
– Le jardin des Silences, Mélanie Fazi,

Fantastique :
– Le château de Hurle, Diana Wynne Jones,
– Chronique des ombres, Pierre Bordage,
– Neverwhere, Neil Gaiman, les dessous de Londres
– Le martien, Andy Weir, laissé pour mort sur Mars, comment survivre en attendant les secours
– Docteur Sleep, Stephen King,
– La nuit des temps, Barjavel,
– De bons présages & Le disque-monde, Terry Pratchett,
– Le secret de Ji, Pierre Grimbert,
– Ta-shima, Adriana Lorusso,
– La nuit des enfants rois, Bernard Lenteric,
– En terre étrangère, Robert A. Heinlein,

Policier/Thriller :
– Gone girl, Gillian Flynn,
– l’enfant des cimetières, Sire Cédric, à éviter si vous êtes sensible au gore
– Les veufs noirs, Isaac Asimov, un club de gentleman résout des énigmes policières

Saga :
– Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, Jonas Jonasson,
– Les piliers de la terre, Ken Follett
– Autant en emporte le vent, Margaret Mitchell,
– Anna Karenina, Leo Tolstoy,
– Princesse Bride, William Goldman, le livre dont le film a été tiré
– Saga, Tonino Benacquista,

Bio/auto-biographie/Documentaire :
– The Art of Asking, Amanda Palmer,
– Rencontres sauvages, Francois Sarano,
– The Great Influenza: The Story of the Deadliest Pandemic in History, John M Barry,
– Sauve-toi la vie t’appelle, Boris Cyrulnik,
– Let’s Pretend This Never Happened: A Mostly True Memoir, Jenny Lawson,
– Pourquoi être heureux quand on peut être normal, Jeanette Winterson,
– Just kids, Patti Smith,
– Peter Jackson: A Film-Maker’s Journey, Brian Sibley,

C’est une sélection, il en manque plein 🙂
Je ne mets pas de liens vers Amazon, c’est une bonne occasion d’aller voir votre libraire favori.
Et si vous voulez plus de détails sur un livre, je répondrai dans les commentaires.
 

lecture

le livre de l’été

Edit du 17 novembre 2020, il y a une mise à jour avec les liseuses plus récentes dans cet article : Liseuses pour débutants -Généralités, mise à jour

Plutôt que de parler du dernier roman de plage à succès, et toujours dans la veine d’avoir une valise la plus petite possible, pourquoi ne pas remplacer le livre papier par une liseuse électronique ?

Evidemment le livre papier est toujours très agréable à lire, supporte parfaitement la plage voire même de prendre un bain avec vous, mais lorsqu’on part trois semaines en vacances, il faut prévoir de la place en conséquence pour 3-4 (voire plus) livres papier, alors qu’avec une liseuse cela ne prendra pas plus de place !
liseuses

Plusieurs solutions de lecture électroniques sont possibles :
Les liseuses exclusives, qui offrent un grand confort de lecture, une autonomie de batterie importante et des fonctions telles que rétro-éclairage, achat en ligne, connexion via Wifi, voire pour certaines résistance à l’eau.
Kobo, lié à la Fnac, premier prix à 79€.
Kindle, vendu par Amazon, premier prix à 60€. Attention elle lit uniquement en format propriétaire azw,
Cybook, vendu dans les magasins Relay à 95€,
PocketBook, distribué par Cultura, premier prix à 64€.

Lors du choix de la liseuse, la facilité d’obtenir des livres qui vous intéressent, le type de navigation, la prise en main, le temps d’allumage, ou la facilité de personnaliser votre liseuse sont à prendre en compte.

Une autre possibilité est la lecture sur smartphone ou tablet, cette option n’est pas forcément à conseiller au long terme puisque l’écran plus brillant va fatiguer la vue plus rapidement.
Kobo et Kindle proposent des apps qui permettent de lire le même livre sur la liseuse et sur une tablet ou sur un ordinateur, une fois que vous accédez à votre librairie en ligne.
De même Google Books permet d’acheter ou d’importer des epubs que vous pourrez ensuite lire sur le smartphone ou la tablet (j’ai beaucoup utilisé ce service lors de mes déplacements incessants l’année dernière… quitte à lire un chapitre sur un iPhone pendant ma pause déjeuner puis reprendre le soir sur la tablet).
D’autres apps permettent simplement de lire des epubs ou des pdfs avec un défilement à la page.

Une fois la méthode de lecture choisie, il ne manque plus que des livres !
Certaines liseuses sont livrées avec une centaine de livres préchargés, ce sont souvent des classiques, qui se trouvent gratuits sur Internet.

En parlant de classiques, tous les livres qui sont libres de droits se trouvent sur Projet Gutenberg, en différents formats et en différentes langues.

Si vous utilisez les boutiques type Kobo et Kindle, il peut y avoir des DRM (clés qui limitent le nombre de téléchargement des livres) qui peuvent vous empêcher d’utiliser le livre comme vous le voulez, et il peut aussi y avoir des difficultés à acheter un livre électronique dans une autre langue (je ne comprends toujours pas pourquoi je peux commander un livre papier anglais sur amazon, mais je ne peux pas obtenir le même livre en format électronique sous prétexte que je n’habite pas au bon endroit…).

Un certain nombre de petites maisons d’édition et de petites boutiques publient parfois uniquement en format électronique.

Et si vous cherchez à ranger vos livres électroniques ou juste à les convertir d’un format vers un autre (s’il n’y a pas de DRM), Calibre est un logiciel libre qui permet de faire tout cela. Il y en a sûrement d’autres, mais celui-là convient parfaitement à mes besoins 😉

Et vous, livre papier, livre électronique, les deux ?
Des sources de livres électroniques à recommander ?

Bonne lecture !

lecture

Lire pour le plaisir, les classiques

Une fois sortis de l’éducation publique, il est rare que l’on lise encore beaucoup, encore plus rare de lire les classiques pour le plaisir.

Pourtant il y a souvent beaucoup de qualités dans un classique littéraire, après tout, si le livre est arrivé jusqu’à nous c’est que l’intrigue et le style ont résisté au passage du temps.

photo livres

Evidemment, nos goûts et nos envies ont évolués, et personne n’arrivera à me faire relire l’Assommoir de Zola, lu beaucoup trop jeune et dans un style qui ne me correspond pas du tout.

En tout cas, j’ai compilé une liste de classiques mondiaux (en partant d’une liste de la BBC et comprenant aussi des livres contemporains) et lorsque je ne sais pas trop quoi lire, je pioche dedans de temps en temps. Il y a des trésors oubliés et des histoires tellement connues (Autant en emporte le Vent ?) qu’on se demande s’il reste encore des détails à découvrir (la réponse est oui).
Bonus ajouté, tous ceux qui sont tombés dans le domaine publique sont disponibles sur le Projet Guthenberg.

La liste sur Google Docs
Liste_livres en fichier à télécharger

Le choix d’un seul livre pour certains auteurs n’est pas le mien, mais celui de la BBC.

Une alternative pourrait être de lire tous les livres mentionnés par Rory Gilmore dans Gilmore Girls

Et vous, vous lancez-vous des défis culture ? Avez-vous des classiques dans votre pile à lire ? Ou certains petits bijoux que personne n’a jamais lus ?
 

lecture, psy

Oser la vulnérabilité

daring grealty

Dans deux videos de TED, Brenée Brown développe un argumentaire étoffé sur le facteur qui caractérise les gens bien dans leur vie.

Elle explique ainsi dans son livre Daring Greatly qu’elle a voulu étudier de manière scientifique ce qui a le plus d’influence sur le ressenti des gens par rapport à leur propre vie. Elle s’attendait à trouver des questions d’éducation ou de confiance en soi, de manque de honte ou de peur.

Au final, ce qu’elle a été très étonnée, c’est que les gens qui sont les plus ouverts par rapport aux autres, ceux qui n’ont pas peur de demander de l’aide ou de reconnaître leurs erreurs, ce sont ces gens-là qui forment des connections fortes avec leur entourage. Et ce qui rend le plus les gens ‘heureux’ ou bien dans leur vie, c’est d’avoir un cercle familial et amical fort et authentique.

Évidemment l’idée est intéressante, mais Brenée elle-même reconnait qu’elle a eu beaucoup de mal à mettre ses découvertes en pratique. Il n’est pas facile après des années à avoir tenté de construire une personnalité publique qui ne reflète que des réussites, en poussant sous le tapis tout ce dont on n’est pas très fier, de changer de cap complètement pour créer des relations vraies en reconnaissant nos torts, nos peurs, nos angoisses, c’est… angoissant !

Le mieux est de commencer petit à petit, avec nos très proches, de partager plus, de s’ouvrir aussi dans les moments inconfortables, ceux où on préférerait s’isoler complètement que d’aller creuser les problèmes.
Si en face de soi, on a affaire à un mur, ce n’est peut-être pas la bonne personne pour commencer. Mais si la personne à qui on se confie, est vraiment capable d’écoute et de partage, on découvre rapidement une nouvelle profondeur dans ses relations et des échanges qui ne se limitent plus à des banalités.
 
Au fur et à mesure, on se sent plus libre d’être soi-même avec les défauts, les doutes, mais aussi les qualités, et d’être surtout plus en alignement.

Bien sûr tous les milieux (en particulier professionnels) ne sont pas idéaux pour se livrer à ce genre d’ouverture, mais même si vous ne pouvez pas être entièrement vulnérable et honnête avec l’ensemble de vos collègues et responsables hiérarchiques, il y a probablement quelques collègues qui seront être à votre écoute ou qui seront contents de pouvoir lâcher les masques une fois de temps en temps pour permettre à leur vraie personnalité et à leurs vraies valeurs de s’exprimer.

Ces quelques relations professionnelles et l’ensemble des relations personnelles qui sont passées à l’épreuve de la vulnérabilité permettent d’être soi-même sans le poids des attentes dont nous pensons tous qu’elles sont projetées sur nous.
Et rien que ce poids, c’est un grand soulagement de l’abandonner.

PS: 
Cela n’empêche pas de garder un masque de façade pour certaines relations professionnelles. C’est ce que je fais 😉

 

apprendre, lecture

Apprendre à apprendre

J’ai lu récemment Don’t Go Back to School de Kio Stark basé sur l’idée qu’il n’est plus nécessaire de rentrer dans un cadre classique et scolaire pour continuer d’apprendre mettre à l’âge adulte.
Un petit bémol qui m’est venu à la lecture c’est qu’aux Etats-Unis il est sûrement plus facile de se faire embauche sans diplôme et au culot qu’en France.

La problématique de l’apprentissage et de l’école m’intéresse à plusieurs titres :
– j’ai fait une formation longue où on nous a appris beaucoup de choses mais pas forcément comment les apprendre au mieux (et j’ai utilisé très peu de ce que j’y avais appris dans ma vie professionnelle qui est pourtant entièrement basée sur ce diplôme)
– le fonctionnement du cerveau continue de m’intriguer et tout ce qui peut expliquer comment nous réfléchissons me passionne,
– je suis une « experte en curiosité » (terme déposé par Rhi-Peann) presque officielle et je passe mon temps à vouloir apprendre de nouvelles choses.

livres, études et thé
Les deux méthodes d’apprentissage habituelles proposées dans le livre sont
– la méthode linéaire (celle où l’on suit un programme pré-défini, comme lorsque nous étions à l’école),
– la méthode aléatoire (où l’on attrape un sujet par le premier intérêt qui nous vient et on explore de proche en proche et d’intérêt en intérêt).

Ce qui est important c’est de ne pas être figé dans l’approche et de ne pas toujours s’accrocher uniquement à la méthode linéaire. Effectivement à l’école nous avons tous suivi un enseignement organisé et linéaire mais il est possible qu’en apprenant de par soi-même, passer du coq à l’âne nous permette de développer de manière beaucoup plus experte nos intérêts.
Et selon les sujets une même personne peut mieux apprendre avec une méthode ou l’autre.

Quelque soit la méthode d’apprentissage, les facteurs de réussite principaux sont :
– connaître son propre fonctionnement (si on est plutôt visuel, les matériaux de type auditif ne vont pas aider),
– la motivation interne,
– s’entourer (de personnes qui apprennent la même chose ou d’experts),
– la mise en pratique (par exemple en construisant un projet qui oblige à apprendre).
Au point de vue des sources d’apprentissage, il y a évidemment les cours (à la fac, particuliers, par correspondance), les MOOCs (massive open online course), les bibliothèques, une grande richesse de podcasts sur tous les sujets (assez utile pour apprendre une langue je trouve), de plus en plus d’ouvrages de référence et de vulgarisation.

Rien que pendant ma lecture de ce livre, j’ai été obligée de passer du mode lecture ‘loisir’ au mode ‘études’ avec un carnet pour noter tous les points importants à retenir et donc de passer en mode apprentissage 🙂
Tout cela m’a donné envie de ressortir mes cahiers et mes stylos pour apprendre plein de nouvelles choses.

Et vous, étudiez-vous pour le plaisir ? De quelle manière ? Des conseils ? Des envies de partager un apprentissage ?
 

lecture

Les livres qui me font rire

Un sujet un peu plus léger cette semaine.
Parmi mes sources de plaisir, la lecture compte pour une grosse part. Et de temps en temps, un livre qui fait glousser ou même franchement rire (en particulier lorsqu’on se trouve dans les transports en commun ;)), ça fait du bien.
Alors ma liste non exhaustive :
pile à lire
Le guide du voyage intergalactique de Douglas Adams et toute la série,
Les chroniques de San Francisco d’Armistead Maupin, encore toute la série,
les aventures de Stephanie Plum de Janet Evanovich,
Princess Bride de William Goldman,
la série des sorcières de Terry Pratchett,
de bons présages de Pratchett et Neil Gaiman,
L’homme qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson,
Bridget Jones de Helen Fielding.

Et vous, quels sont vos livres bonne humeur ?