Lorsque l’on aborde quelque chose de nouveau, il y a deux méthodes d’accès : la recherche ou la découverte.

Cela peut aussi bien être pour apprendre un sujet, lire un livre ‘documentaire’, passer du temps sur internet ou même visiter une ville.

Soit on recherche, soit on découvre.

Si on est en mode recherche, on a souvent une bonne idée de ce que l’on veut (la réponse à une question précise, un musée ou un restaurant…) et des outils tels que Google (qui est notre ami à tous) ou un guide touristique avec un bon index, vont être des moyens d’arriver à nos fins.

Google

Si on est en mode découverte, on ne sait pas trop ce que l’on veut, voire même on ne sait pas que l’on ne sait pas quelque chose. Sur le net, c’est clairement du domaine de Pinterest, de la navigation sur les liens de Wikipedia. Dans une vraie ville, c’est suivre son instinct et aller où le vent nous porte. Évidemment on risque de ne pas voir tout ce qui fait la réputation d’un endroit, mais par contre, on peut tomber sur des endroits insoupçonnés.

Dans notre quotidien la même chose est vraie, ce que l’on gagne en efficacité à utiliser un moteur de recherche nous empêche parfois de découvrir le joyau qui est juste à côté : quand on utilise Amazon pour acheter un livre, on sait exactement ce que l’on veut et on obtient exactement ça. Quand on rentre dans une librairie, on risque de repartir avec complétement autre chose que ce à quoi on avait pensé au départ, et potentiellement de découvrir un nouvel auteur favori.

Les deux approches ont leur intérêt, mais peut-être que nous sommes de plus en plus accros à la recherche par la facilité des smartphones.

Quel est votre mode de fonctionnement par défaut, plutôt chercheur ou plutôt découvreur ?

Quand avez-vous erré pour la dernière fois ?

Publicités