Mots-clefs

,

Êtes-vous déjà entré.e dans une salle pleine de personnes en étant d’humeur positive pour vous retrouver au bout de quelques temps d’humeur négative ? Notre humeur n’est pas uniquement contrôlée par ce qui nous arrive personnellement mais aussi par les humeurs de ceux qui nous entourent.

Le phénomène de résonance limbique se base sur plusieurs éléments :

  • les neurones miroir. Quand vous parlez à quelqu’un pour mieux comprendre ce qu’il a vécu, vos neurones s’activent comme si vous viviez la même chose.
  • les attitudes miroir (discutées en PNL (programmation Neuro-Linguistique)) où inconsciemment lorsque votre interlocuteur vous est sympathique vous reproduisez ses mouvements pour être en phase.
  • le contact physique : lorsque ce sont des amis proches, les signaux de leur état mental et physique sont plus faciles à percevoir et à recevoir. Lors qu’un câlin de réconfort, les rythmes cardiaques s’accordent, et le fait d’être dans les bras de quelqu’un rassure sur le fait de ne pas être abandonné.

La contagion émotionnelle permet de propager les émotions sans avoir besoin de les exprimer, en particulier en cas de danger, et aussi de renforcer les liens au groupe.

Mais dans certaines situations cela peut aussi entrainer une perte d’énergie par empathie si vous n’êtes entouré que de personnes en colère ou abattues.

Il semble que la prise de conscience que l’émotion que l’on ressent ne vient pas de soi, permet de diminuer la contagion émotionnelle.

Évidemment je ne vais pas vous conseiller d’aller faire un gros câlin à votre patron si tous les matins il arrive très énervé, mais rappelez-vous que la contagion fonctionne dans les deux sens. Pour compenser votre patron, prenez le café avec un collègue toujours de bonne humeur !

Publicités