Mots-clefs

,

Présenté comme ça, cela ne vous dit peut-être rien, mais nous avons tous, plus ou moins, des petites voix qui nous murmurent des messages intériorisés depuis que nous sommes tous petits soit parce qu’ils nous ont été répétés par nos parents, soit parce que nous les avons déduits de ce qui se passait autour de nous.
L’analyse transactionnelle appelle ces petites voix des messages contraignants (ou drivers) et il en existe cinq :

  • sois fort,
  • sois parfait,
  • dépêche-toi,
  • fais plaisir,
  • fais un effort.

Souvent il y a un, deux ou trois messages qui sont plus actifs que les autres.
Il existe des tests pour auto-diagnostiquer les messages.

Ce qu’il faut voir c’est qu’il y a autant de négatif que de positif dans ces messages, l’important est de les connaître pour savoir quand les brancher (pour un « sois parfait » sur un nouveau boulot, c’est bien au démarrage, mais il ne faut pas se perdre à faire du perfectionnisme par exemple) ou les débrancher.

Sois Fort
ne veut pas montrer de faiblesse, reçoit les mauvaises nouvelles sans montrer que cela le touche. En situation hiérarchique peut ne pas reconnaître qu’il.elle en demande trop aux autres.
froid.
fort sens du devoir.

Sois parfait
ne veut pas faire d’erreurs, tout doit être contrôlé. Cela peut tourner en rond lorsque il.elle se perd dans les détails pour ne pas risquer de critiques.
anxieux.
très organisé.

Dépêche-toi
veut faire vite, ne pas perdre de temps. Mais paradoxalement est souvent en retard parce qu’essaye de faire « encore juste un petit truc » avant de partir.
stresse ou coupe les autres qui sont ‘trop lents’.
très bien dans les urgences.

Fais plaisir
veut prendre soin des autres, se fait passer après tous les autres. Dépense toute son énergie pour les autres.
parfois envahissant.
intuition et empathie.

Fais un effort
veut prouver sa valeur par l’effort, ce qui est fait facilement n’est pas reconnu.
tout est difficile.
fiable et persévérant.

Connaître ou détecter les messages des gens autour de nous peut aussi permettre de leur apporter la reconnaissance qui leur correspond : dire à un « fais un effort » que ce qu’il.elle a fait à l’air facile, c’est dévaloriser complétement son travail. Alors que lui dire qu’on voit que cela a été fait consciencieusement et avec application, sera une meilleure reconnaissance.

Connaissez-vous vos propres messages contraignants ? Est-ce que cette grille de lecture vous parait pertinente ?
 

Publicités