Mots-clefs

,

Il n’y a pas si longtemps, je vous parlais de don du sang, un acte d’aide que l’on peut faire facilement de son vivant.

Il est un autre type de don qui à de rares exceptions (rein, moelle osseuse), ne peut être discuté qu’à priori.

Le don d’organes ne peut intervenir qu’après la mort cérébrale du patient. C’est à dire qu’il faut qu’une équipe de réanimation médicale ait constaté que votre corps n’est plus maintenu en vie que par des machines et que votre cerveau ne réagit plus du tout.

Dans ce cas, et si les examens médicaux concluent que le corps est compatible avec quelqu’un sur la liste d’attente de greffes, alors seulement les médecins envisageront de prélever vos organes.

Pour le moment en France, légalement nous sommes tous considérés comme donneurs par défaut, sauf en cas d’inscription au registre national des refus. Cependant, l’équipe médicale vérifiera toujours auprès de la famille du malade s’il avait exprimé un souhait concernant le don.

Si vous êtes pour le don d’organes, il est donc important d’en parler à vos proches et votre famille. Vous pouvez aussi demander une carte de donneur qui si elle est trouvée par les secours exprimera votre avis.
ma carte de donneur d'organes

Le refus comme l’acceptation du don peuvent être exprimés à tout âge, simplement pour un jeune porteur de carte, la décision sera validée avec les responsables légaux.
Si l’on souhaite donner mais avec des restrictions sur certains organes, c’est possible sur la carte de donneur.

Une nouvelle législation entrera en vigueur en 2018 qui permettrait aux équipes médicales de prélever les organes de quelqu’un non inscrit à la liste des refus sans consultation de la famille. A voir si en pratique, les médecins ne préfèrent pas continuer de consulter les proches.

Si vous voulez plus de renseignements, la fédération pour le don d’organes et le site du don d’organes répondent à beaucoup de questions.

Ne sachant pas que l’on pouvait obtenir une carte sans être majeur, j’ai attendu mes 18 ans pour demander ma carte et je la porte en permanence dans mon porte-feuille. Pour moi, c’est un acte qui ne peut qu’aider quelqu’un si jamais il y avait les bonnes circonstances et une compatibilité.

Et vous, avez-vous exprimé votre refus ou votre acceptation du don ? Pour quelles raisons ?
 

Publicités