Mots-clefs

,

Comment va votre vie, survivez-vous ou prospérez-vous ?
Posée comme cela, la question est peut-être trop générale, mais si vous répondiez sur les quatre grands éléments suivants vous pourriez avoir une réponse surprenante.
C’est le principe proposé par Michael Rizk dans un article de mai 2015

Il ne s’agit que de regarder les parties contrôlables de votre environnement, celles qui vont déterminer si vous courrez dans tous les sens, sans avoir le temps de vous nourrir, de récupérer ou si vous êtes en état de prospérer.
Cela permet de comprendre ce qui est moins protégé que d’autres et d’y apporter un peu plus d’attention.

Les 4 éléments sont :
– Mouvement (êtes-vous actif, sans blessures, pensez-vous à vous étirer ?)
– Nourriture (mangez-vous sainement, de manière équilibrée, sans vous presser ?)
– Récupération (dormez-vous profondément, assez, avez-vous des temps de détente dans la journée ?)
– Croyance (avez-vous des croyances auto-restrictives (« je n’y arriverai jamais »), êtes-vous dans une optique d’évolution personnelle, pouvez-vous agir en alignement avec vos valeurs ?)

Notez-vous de 1 (survie) à 5 (prospère) dans chaque catégorie, faites le total et en divisant par 20 vous obtiendrez un pourcentage.
Ce pourcentage et les notes vous aident à déterminer quelles sont les aspects qui peuvent être améliorés pour avoir un contexte plus équilibré.
Ensuite vous pouvez mettre en place des actions simples pour changer les choses peu à peu (marcher un peu plus, ajouter des légumes à chaque repas, fixer une heure de coucher régulière, …)

Lorsque j’ai lu l’article, mes résultats m’ont rappelé (encore une fois) que je n’ai pas une bonne qualité de sommeil (rien qu’un peu de yoga juste avant de me coucher ne puisse aider) et que je mange souvent trop vite (me régler sur le rythme d’escargot de Monsieur pourrait aider ;))
Et vous ? Avez-vous fait le test ? Quelles actions simples peuvent améliorer un peu votre qualité de vie ?

 

Publicités