Étiquettes

Le concept du triangle dramatique ou triangle de Karpman a été développé en 1968 par Stephan Karpman qui étudiait la structure des contes de fée.
Il explique qu’il y a principalement trois rôles qui interagissent dans les contes :
– le persécuteur,
– la victime,
– le sauveur.

Par exemple dans Cendrillon, le persécuteur est la méchante belle-mère, la victime Cendrillon et le sauveur la marraine-fée.
Les rôles ne sont pas figés et peuvent changer au cours d’une histoire.

triangle de Karpman

Ce qui est intéressant avec cette approche, c’est qu’elle peut aussi être utilisée pour étudier une situation en entreprise ou dans la vie personnelle.
Nous avons tous un rôle dans lequel nous nous plaçons plus facilement.

Si une équipe est particulièrement dysfonctionnelle, analyser les rôles que chacun s’attribue peut permettre de symboliser les interactions, d’analyser ce qui se passe et de proposer des pistes pour sortir de cette situation.

Une personne qui se pose systématiquement en victime, va entraîner son responsable hiérarchique à être soit persécuteur, soit sauveur dans leurs relations au quotidien, créant un déséquilibre et une dépendance qui n’ont pas leur place au travail et ajoutent des émotions larvées sur des situations normales.

Comme souvent, le fait de prendre de la distance par rapport à ce qui se passe et d’analyser une situation avec ce type d’approche permet déjà de mieux comprendre ce qui se joue.
Si la relation n’est pas trop envenimée, on peut partager son analyse avec les autres acteurs impliqués pour désamorcer les jeux de pouvoir.
Une autre manière d’intervenir est en jouant soi-même avec les rôles.
Le triangle est dynamique, s’il n’y a plus de victime, il ne peut plus y avoir ni persécuteur ni sauveur. Choisir soi-même de sortir du rôle que l’on a endossé, parfois par habitude, permet de déstabiliser la dynamique, la victime peut se sauver elle-même.

Evidemment, ce type de relation triangulaire peut aussi être positive, lorsque les rôles sont basés sur des faits réels (Harceleur, employé, RH) et l’intervention d’un sauveur peut améliorer une situation.
L’aspect dramatique et sur-investi est ce qu’il faut éviter dans ce cadre : les déséquilibres où une personne est Ok au dépend des deux autres est un indicateur de manipulation intentionnelle ou non.

Pour ceux qui veulent creuser le sujet Evolution et développement de l’approche de Karpman, par lui-même en 2007 en anglais

Connaissiez-vous cette approche ? Avez-vous déjà été témoin de telles situations ou fait évoluer une situation en changeant consciemment de rôle ?

 

Publicités