Mots-clefs

,

Encore une fois, la saison des fêtes me suggère une idée d’article.

C’est une période où nous sommes souvent amenés à retrouver nos familles et à potentiellement retomber dans des schémas de comportement qui nous suivent depuis l’enfance.

Dans le cas où ces schémas se révèlent trop pesants, un outil d’analyse tel que l’analyse transactionnelle peut permettre d’éclairer le sujet de manière différente et peut-être aussi de changer les interactions.

Le postulat de base de l’AT est simple :
chacun de nous a trois états du moi (Enfant, Adulte, Parent) et lorsque nous entrons en relation avec un autre, nous nous adressons l’un à l’autre par des transactions qui peuvent être simples ou croisées.
schéma

Les états du moi :
– Enfant : spontané, intuitif, créateur, joueur. Il peut aussi être capricieux, rebelle ou soumis
– Adulte : équilibré, évaluateur, réfléchi, rationnel.
– Parent : responsable, protecteur, sens éthique, normes. Il peut être critique, dévalorisant et contraignant.

Les transactions simples sont celles où les états du moi des deux personnes se correspondent. D’Adulte à Adulte, de Parent à Parent, mais aussi Parent à Enfant si l’un prend le rôle de parent et que l’autre accepte cette autorité.

Les transactions croisées sont celles qui peuvent poser problème. Par exemple lorsque je suis en posture d’Adulte parlant à un Adulte et que l’on me répond sur le ton d’un Parent parlant à un Enfant, je vais me sentir dévalorisé et trouver l’autre autoritaire. Inversement, si je réponds en Enfant vers Parent par rapport à quelqu’un qui me parle d’Adulte à Adulte, je risque d’être perçu comme capricieux ou immature si je ne réponds pas à ce que l’on me demande.

Cette grille d’analyse peut paraître simpliste mais elle a l’avantage d’un premier outil qui permet de comprendre certains mal-êtres en particulier en situation familiale ou professionnelle où des relations peuvent être blessantes ou inconfortables sans que l’on comprenne instinctivement pourquoi.
Etre traité en enfant dans un cadre professionnel alors que l’on s’adresse à l’autre en tant qu’égal peut provoquer quelques frictions.
Prendre le temps d’analyser la situation peut permettre de désamorcer les choses avant de se fâcher au dessus du dernier contrat ou de la dinde aux marrons 🙂

Connaissiez-vous cette approche ?
 

Publicités