Mots-clefs

,

Un peu dans la lignée de l’article de la semaine dernière, voici un outil qui peut être très utile pour lutter contre la procrastination ou simplement se rendre plus efficace : le travail par sprint.

L’idée est très simple : on se force à travailler sans interruption pendant une période donnée et on peut ensuite faire ce que l’on veut pendant la période de pause suivante.
Basique, élémentaire même… c’est d’ailleurs un peu la même chose qu’à l’école, on étudie pendant une à deux périodes puis il y a une récré.
Sauf que, la période de sprint conseillée est plutôt autour de 20, 25 minutes avec des pauses de 5 à 10 minutes.

Elle est appelée la méthode Pomodoro (d’où la tomate) parce qu’elle a été recommandée la première fois par Francesco Cirillo qui utilisait un minuteur de cuisine en forme de tomate pour mesurer ses sprints !
pomodoro technique
(image via Pomodorotechnique.com)

Donc ça peut paraître tout simple, mais la force de la tomate c’est aussi sa difficulté : arriver à ne pas sortir de son sprint. Ne pas penser à un autre truc sur lequel il faut absolument qu’on travaille, ne pas consulter ses mails pour juste vérifier que Untel n’a pas répondu, ne pas répondre au téléphone.
Si on arrive à se concentrer uniquement sur cette tâche et pas une autre, en 20 minutes on a le temps de rentrer dans un état de zone où le travail avance tout seul et on en sort en ayant vraiment réalisé quelque chose.

J’ai trouvé cette technique particulièrement efficace pendant que Nanowrimo ou d’autres activités que je veux me ‘forcer’ à faire à la maison.
Au travail cela dépend beaucoup de l’environnement du bureau : je travaille dans un open space et il y a toujours des gens qui passent, ne serait-ce que pour dire bonjour ou des collègues qui sont au téléphone. La concentration est donc beaucoup plus difficile à atteindre. Mais pour lire un document technique d’une centaine de pages, avec de la musique dans les oreilles, cela passe beaucoup mieux par petits incréments bien définis que si on se laisse toute une journée et que inévitablement on finit par faire autre chose pour éviter cette ‘corvée’.

Evidemment pour mesurer le temps d’une période, vous pouvez utiliser un minuteur de cuisine, ou une montre. Il y a aussi des apps sur iPhone ou Android. Sur PC, j’aime bien OnlineStopwatch qui permet de chronométrer un peu tout et a aussi un mode pomodoro, ou sinon Instant Boss qui permet de décider de la durée des périodes de travail et de pause.

Est-ce que vous avez déjà utilisé ce genre de technique ? Avez-vous envie d’essayer ?

 

Publicités