santé

Insomnies ? Oui toujours…

Je ne peux pas dire quand ça a commencé, mais j’ai toujours eu des problèmes d’anxiété et d’endormissement… bon, ado c’était probablement aussi parce que je voulais « juste finir ce chapitre avant d’éteindre la lumière ».
Toujours est-il que le sommeil n’est jamais facile pour moi et j’ai tenté tout un tas de méthode pour m’aider à tomber dans les bras de Morphée.

bonne nuit

  • prendre des médicaments (plutôt de type homéopathique), ça fonctionne mais le réveil le lendemain est pâteux,
  • faire des abdos, étrangement il y a eu une période où ça aidait, peut-être par fatigue physique,
  • lire jusqu’à m’endormir sur la page. Cela ne fonctionne que pour des livres particulièrement ennuyeux (le Rouge et le Noir (pour moi, je peux comprendre que certains aiment ;)) ou L’histoire des Chiffres (passionnant mais très aride)),
  • garder la lumière allumée. Je n’ai pas de terreurs nocturnes mais il y a un effet « si la lumière est allumée il faut rester éveillée mais je n’y arrive pas » qui m’aidait. Plus compliqué quand on partage sa chambre avec sa sœur ;),

Il y a parfois des facteurs externes qui influencent l’endormissement.
– La pleine lune. Et non je n’obsède pas sur la Lune, c’est plus un grand nombre de cas où après une mauvaise nuit, je réalise que oui c’était la pleine lune. Malheureusement pas grand chose à y faire,
– l’alcool. Pour certains ça les endort, moi ça me réveille. Seule solution : ne pas trop boire !
– le manque d’exercice physique. Ça peut se manifester par des jambes qui gigotent, électrisées, vraiment pas sympa. Encore un traitement préventif : s’assurer de bouger dans la journée, même si c’est juste danser dans son salon. Par contre, pas trop d’exercice juste avant de se coucher, ça réveille !
– les soucis généraux qui tournent en boucle dans la tête. Un bloc-note ou un journal dans lequel déverser tous les points qui prennent la tête permet de vider la mémoire vive et d’avoir l’impression d’avoir traité les problèmes, qui seront sûrement moins angoissants le lendemain matin.
– trop d’écrans. Surtout dans le cas où on lit ses mails au lit… les écrans sont souvent très lumineux, et les nouvelles jamais assez bonnes pour aider à faire de beaux rêves.

Ce qui fonctionne pour moi :
– lire un peu (tant que ça n’est pas un méga thriller),
– faire de la méditation (pour vider la tête),
– du yoga, en particulier faire les pieds au mur mais il y a aussi des séquences spéciales endormissement comme celle d’Erin Motz,
– le reiki, soit en auto-soin, soit les mains posées sur le cœur,
– un mélange d’huiles essentielles relaxantes basée sur celle de chezlapothicaire,
– changer d’endroit, pas toujours facile à faire, mais si je tourne et retourne dans le lit, parfois d’aller dormir sur le canapé m’aide à m’endormir (soyez prévenus si vous m’invitez chez vous).

Et vous ? Des troubles du sommeil et peut-être des recettes à partager ?

 

Publicité

14 réflexions au sujet de “Insomnies ? Oui toujours…”

  1. On ne peut pas dire à proprement parler que j’ai des problèmes d’endormissement ou que je fais des insomnies. Cela dit, comme à tout le monde, ça m’arrive. Selon la cause des insomnies j’ai plusieurs techniques :

    • pour commencer, je prend ma douche le soir. CA m’arrive de la prendre en journée, mais je préfère le soir : ça me fait un petit rituel de dodo et puis je suis toute douce, confortable, ointe et mignonne pour aller me coucher (sisi, mignonne de moi à moi dans mon pyjos hypersexy). Genre Chaudoudou quoi 😀
    • mettre un peu d’huile essentielle de lavande sur mon oreiller (ou d’une autre, selon l’humeur… pendant longtemps, ça m’a saoulée la lavande alors je mettais du petit grain bigaradier. les propriétés ne sont pas propres à l’endormissement, mais si une odeur ne te convient pas, mieux vaut une que tu aimes 😀 )

    • les exercices de yoga pour le soir, le comptage de la respiration, le reiki sur les yeux, toussa…

    • me lever pour aller faire un truc utile (nettoyer les litières des chats à 2h du matin : déjà fait ! le truc délicat, c’est de trouver un truc qui ne fait pas trop de bruit quand même pour ne pas réveiller ceux qui n’ont rien demandé… genre l’aspiro, c’est mort).

    • Aller boire un truc chaud. La tisane peut avoir un effet sur l’endormissement, mais c’est le fait même de me lever pour aller boire un truc chaud (et digeste) et rester en éveil au lieu de dormir pendant quelques minutes (une petite demi heure) qui me fait piquer les yeux. Ca suffit ou non mais ça apaise.

    La lecture ne m’aide pas spécialement à dormir. En fait, je ne fais pas d’insomnie, mais j’ai besoin d’être apaisée avant d’aller me coucher car les hamsters peuvent se mettre à mouliner sévère. Donc une journée hyper génératrice d’adrénaline, une soirée en boite, ou une lecture palpitante, j’ai beau être épuisée, je pars en vrille direct. Mes techniques sont donc des techniques d’apaisement (et ce sont celles qui fonctionnent sur moi).

      1. J’oubliais la meilleure astuce du monde ! Faire l’amour jusqu’à épuisement 😀 (bon ça active les endorphines et l’adrenaline, ça peut aussi avoir l’effet inverse)

      2. Je connais quelqu’un qui va être d’accord avec toi :-). Mais j’hésite a réveiller les autres quand c’est juste moi qui ne peux pas dormir !

  2. Alors, je ne vais pas raconter mon cas, mais celui d’une amie. Son petit copain « perd » du magnésium. Du coup, il en a plus sur la peau que la plupart des gens.
    Depuis qu’elle est avec lui, mon amie – qui était plutôt insomniaque – dort vachement mieux (et les animaux adorent son copain).
    Donc, une bouillotte recouverte de magnésium… :p
    😉

    1. Commencé une cure de magnésium il n’y a pas longtemps, pour aider l’anxiété… Et c’est vrai que je dors mieux, mais on est aussi rentrés a la maison et mon lit, c’est mieux 🙂

      1. C’est tout cumulé qui fait faire dodo – tout comme c’est souvent plein de petites choses qui empêchent de dormir! ^^
        Bien, la cure de magnésium! 😀

  3. J’ai pas mal de problèmes mais l’insomnie chronique n’en fait pas partie. Cependant, j’ai eu mes périodes d’angoisse et des « je me tourne et me retourne dans le lit », donc voilà mes petits trucs :
    – boire un verre de lait, c’est un vieux truc familiale qui marche bien pour moi. Je ne sais pas si c’est un réel effet du lait ou juste un placébo… Je l’associe à mon enfance et ça me fait un effet cocooning :D.
    – sortir du lit et faire quelque chose (lire un bouquin, dessiner, surfer sur le net, planifier, si c’est un problème précis qui m’empêche de dormir essayer de le régler…) jusqu’à ce que je sente la fatigue revenir et là je retourne me coucher. Le truc c’est de séparer l’espace sommeil de l’insomnie. Des fois ça marche, des fois non ^^’.
    – si ça fait plusieurs nuits, je nettoie à fond la chambre, la maison, etc… Nettoyer m’aide à mettre les choses en ordre physiquement et mentalement. Et puis ça me donne une bonne fatigue aussi ^^.
    – Allez à Calicéooooo ! (bon, je n’ai jamais essayé ça pour aider contre l’insomnie mais je suis sûre que ça aiderait à détendre tous les muscles de ton cerveau 😉 ).
    – en dernier recourt, faire un méga sacrifice à Sandman :D.

    1. Les souvenirs d’enfance ça calme et ça aide : pendant une période dans ma tisane du soir je mettais de la fleur d’oranger, comme ma maman m’en faisait boire quand j’étais petite 😉
      Le nettoyage de maison par contre… Ça ne me serait même jamais venu à l’esprit !
      A Sandman, tu lui sacrifies déjà ton sommeil, non ?

      1. Avec l’insomnie, sa part de sommeil diminue donc Il a tout à gagner à m’aider à dormir fissafissa ! XD

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s